Assurance de prêt et maladie coeliaque

Ou comment notre voyage en Thaïlande aurait pu être gâché…

 Pour ceux qui n’ont jamais acheté de bien immobilier, quelques petites explications s’imposent. Lorsque l’on fait un prêt immobilier, on doit obligatoirement souscrire à une assurance de prêt. Celle ci permet d’être assuré en cas de décès, d’invalidité et/ou de perte d’emploi. En gros, si l’un de ces événements arrive, l’assureur rembourse les échéances de prêt.

 Pour se faire, l’emprunteur doit remplir un questionnaire de santé, plus ou moins poussé selon l’assurance, afin de savoir si la personne est à risque. Je sais que certaines personnes mentent mais vivre avec une épée de Damoclès au dessus de la tête ne me disait pas trop. En gros, il est demandé si on est fumeur, buveur, si on a des maladies à déclarer, notre poids et notre taille etc En fonction du risque, une majoration sera demandée. Par exemple, selon les chiffres et bien sûr sans jugement de ma part, un fumeur a plus de risques de développer certaines maladies donc la personne devra payer son assurance plus chère.

 Il y a 6 ans, j’ai souscrit à l’assurance de prêt de ma banque. J’ai bien sûr déclaré que j’avais la maladie coeliaque et c’est passé comme une lettre à la Poste, sans aucune majoration. Je n’ai pas imaginé une seconde que ça ne serait pas le cas cette fois.

 Fin novembre, on a rendez-vous à notre banque pour notre prêt immobilier. La banquière nous fait remplir notre questionnaire de santé (ayant eu une réponse favorable il y a 6 ans, on décide de passer par la même assurance de prêt, celle de la banque…) et l’envoie à la société. Début janvier, la banquière se rend compte que Rémi a été accepté mais que moi je n’ai toujours pas de réponse. J’étais  assez remontée car je pense que la banquière aurait du se rendre compte plus tôt du problème car visiblement Rémi a eu une réponse favorable début décembre. On paie une somme astronomique en frais de dossier (900 euros), c’est donc bien pour qu’elle suive notre dossier…. Nous les contactons chacune notre tour et la réponse est  « vu la complexité du dossier, nous ne pouvons pas vous donner de réponse pour l’instant »). De début janvier à début février, ils promettent de me donner une réponse dans les 48h, puis 24H, puis 72 etc Impossible de parler à un médecin pour expliquer mon cas. Oui car ce sont des médecins conseils qui décident.

 La veille de notre départ en vacances, vendredi 18 janvier, la directrice de la banque me fait remplir un dossier en urgence à une autre assurance de prêt.

Il faut savoir qu’une assurance de prêt peut si elle le décide demander des examens complémentaires selon la maladie. Pour la maladie coeliaque , il y a deux examens: prise de sang et fibroscopie. Pour cette dernière, je ne pouvais rien faire « dans l’urgence ». Mais pour la prise de sang, je pouvais agir. Je me suis dit que si au moins, on me demandait mes derniers résultats j’aurais un élément à présenter. Samedi 19 janvier, quelques heures avant de partir en Thaïlande, je vais donc au laboratoire et la c’était la cour des miracles! Ils avaient un nouveau logiciel et 20 personnes attendaient (on devait en plus également finir de déménager ce matin la), je demande donc le matériel pour la prise de sang que Rémi m’a faite dans ma voiture! Si la police était passée à ce moment la… On ne pourra pas dire que je n’ai pas tout donné!

 On a donc commencé nos vacances très stressés à attendre l’acceptation d’au moins une assurance de prêt. Le vendredi 25 janvier, j’ai reçu un mail de la seconde assurance de prêt qui acceptait de m’assurer. Et sans majoration! Seulement 5 jours après avoir reçu mon dossier!!!

 Début février, j’ai reçu un courrier de la première assurance de prêt qui refusait  finalement  de m’assurer! Ils assurent des fumeurs, des diabétiques, des insuffisants cardiaques mais moi avec la maladie coeliaque c’est un non catégorique. Il faut savoir qu’une maladie coeliaque bien gérée se vit très bien. Le risque de développer des maladies associées est donc très faible. J’ai beaucoup de mal à imaginer qu’un médecin soit derrière tout ça. Etant moi même infirmière et gravitant donc dans le monde médical,  je ne peux pas croire ça.

 La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que ma prise de sang était parfaite. Je refusais d’en faire une depuis le diagnostic (10 ans) car j’avais peur. Je me disais que si c’était mauvais, je ne pourrais rien faire de plus.

 Tout ça n’est bien sûr pas très grave. Mais quand on signe un compromis de vente, on met une date butoire qu’il faut respecter. D’autant que les gens à qui on a acheté la maison partaient dans le sud, on ne pouvait pas trop repousser la date. Est ce qu’on aurait pu  tout perdre? Je ne sais pas, l’agent immobilier ne voulait pas nous dire les risques (pour ne pas nous stresser encore plus). Elle a été d’un grand soutien. Vous me direz que c’est son travail mais je sais bien que tous ne nous auraient pas aidés comme elle l’a fait. On communiquait par mail depuis la Thaïlande et elle a passé des coups de téléphone pour nous afin qu’on ne paie pas des sommes astronomiques de hors forfais.

 Je suis très triste que notre début de vacances ait été pollué par ça. En décembre, j’ai bossé comme une malade, presque tous les jours, les 5 week-ends et à Noël et à Nouvel An mais je me disais que ce n’était pas très grave car les vacances arrivaient… Si j’avais su… Heureusement que le wifi fonctionne très bien en Thaïlande! Imaginez si on était parti à Cuba…

 Tout est bien qui finit car je termine cet article en direct de ma nouvelle chambre!

 Mon conseil à tout coeliaque qui achète: faites marcher la concurrence et remplissez des dossiers chez plusieurs assureurs.

 

Je remercie la MACSF de m’assurer et d’avoir traité mon dossier en si peu de temps!

Laisser un commentaire