Bye bye 2021

Je vais commencer cet article avec une phrase typique de vieux: je n’ai pas vu l’année passer. Mais c’était chouette: j’ai appris beaucoup,  rencontré de nouvelles personnes et vu de très beaux endroits. Émotionnellement, l’année a été beaucoup plus facile que la précédente.

 

Les voyages:

Pour 2021, je n’avais aucune attente, ni aucun projet. Au moins, pas de déception!

 

Nous avons commencé par l’annulation de nos premières vacances de l’année en mars. Nous devions aller à Annecy.

– Ce n’était que partie remise car nous y sommes allés en juin lors de nos vacances d’été durant un chouette road trip à travers la Haute-Savoie et la Savoie. Ces vacances nous ont fait un bien fou. Nous avons vu des paysages incroyables.

– Au retour de ces vacances, nous nous sommes arrêtés en Baie de Somme pour un week-end en famille.

– En août, nous sommes partis deux fois en week-end: à Rotterdam et en Normandie.

– En septembre, nous avons mis le cap sur les Vosges et Strasbourg! Une belle semaine de vacances!

Les petites escapades:

– Nous avons commencé l’année en partant dès début janvier au Cap Blanc-Nez pour une balade vivifiante. Nous sommes ensuite allés à Boulogne faire un parcours street-art.

– En mai, nous sommes allés passer une journée à Gand et avons pu déjeuner au restaurant (la première fois depuis si longtemps!).

– En juillet, je suis allée  une journée à Paris pour voir Maryne et Mélanie.

 

– En septembre, je suis allée à Disneyland avec Marjorie, Mélanie et Maryne (journée initialement prévue le 31 octobre 2020).

 

– En novembre,  nous avons passé deux jours à Paris à l’occasion de la crémaillère d’amis. Nous en avons profité pour faire le plein d’amis et de familles. Un super week-end!

-En décembre, je suis retournée une journée à Gand mais cette fois avec ma meilleure amie.

 

Bilan personnel: 

– Gros changement dès le début d’année: le 4 janvier, j’ai commencé un nouveau travail. Je suis toujours infirmière. Je travaille pour une association et j’ai deux mi temps. Le matin, je bosse dans le domaine de l’addiction avec des sortants de prison et l’après midi, je fais de la coordination de soins dans des appartements thérapeutiques. C’est à mille lieux de ce que j’ai fait jusqu’à présent et c’est ce que je voulais. Je n’y connaissais absolument rien (et je ne connais pas encore tout bien sûr). Je voulais du nouveau, je voulais être stimulée intellectuellement et c’est totalement gagné! J’ai appris énormément surtout là où je travaille le matin. Ca m’a ouvert les yeux sur beaucoup de sujets. Je ne regrette pas ma décision. Je voulais arrêter le libéral pour plusieurs raisons mais une des principales était que je voulais de nouveau travailler en équipe. J’ai été servi. J’ai découvert le métier d’éducateur spécialisé que je n’avais jamais côtoyé. J’ai enfin pu travailler avec des assistantes sociales et des psychologues. A l’hôpital, on les voit de loin (et ce n’est pas une critique quand je dis cela mais ils croulent sous le travail), j’ai appris énormément à leurs côtés. Des belles personnes stimulantes! Avec mon travail, j’ai pu aller aux journées nationales de la Fédération addiction qui ont eu lieux à Metz, en septembre, cette année. J’ai eu une également une formation à Paris sur deux jours en octobre et j’y suis retournée une semaine plus tard pour une formation sur les violences faites aux femmes.

– Courant février, je suis allée chez le médecin pour un renouvellement d’ordonnance. Comme c’est un bon médecin, il m’a auscultée, un long moment. Un trop long moment. Je lui ai demandé ce qu’il se passait et il m’a expliquée que mon cœur battait trop vite (168!). Il m’a envoyée aux urgences cardiologiques où j’ai eu une échographie cardiaque qui n’a rien montré. Je suis sortie avec une ordonnance pour une prise de sang. Celle-ci a mis en évidence que je souffrais d’hyperthyroïdie, une maladie plutôt courante. Avec le recul, j’avais quelques signes: j’étais épuisée (mais qui ne le serait pas en plein hiver avec un nouveau travail?), j’étais très speed, j’avais chaud tout le temps (alors que je suis frileuse)… J’ai rapidement commencé un traitement et les signes de la maladie sont partis…Ce n’est pas encore ça mais c’est en bonne voie…

– Rémi a quant à lui repris ses études. Il est aussi infirmier mais passe un master en pratiques avancées. Il va en cours une semaine par mois et travaille le reste du mois en tant qu’infirmier. En gros, il sera toujours infirmier mais avec des compétences supplémentaires. Ce métier est déjà largement répandu en Amérique du nord et arrive tout doucement en France.

– J’ai beaucoup moins lu que les années précédentes (34 livres!). J’ai eu du mal à me faire à ce rythme. Je n’ai jamais connu de travailler du lundi au vendredi. Je sais que c’est le cas de la majorité des gens mais j’avais l’habitude d’avoir de longs repos alors n’avoir plus que deux jours a été un peu perturbant pour moi. Le fait d’être en hyperthyroïdie a été difficile pour moi aussi car je ne tenais pas en place alors lire… Néanmoins, j’ai quand même eu quelques coups de cœur littéraires. J’ai adoré la série de livres  de Catherine Bardon: « Les déracinés« , « L’américaine » et « Et la vie reprit son cours« . J’ai hâte de lire la suite « Un invincible été« . J’ai aussi beaucoup aimé « Et que ne durent que les moments doux » de Virginie Grimaldi. Deux livres m’ont fait voyager: « Wild » de Cheryl Strayed (oui je sais j’ai mille ans de retard sur tout le monde » et « Americana » de Luke Healy (une bd). Ces deux livres évoquent le PCT (le Pacific crest trail) qui est une randonnée qui s’étend de la frontière du Mexique au Canada!

– J’ai suspendu ma carte UGC illimité mais je suis beaucoup allée au ciné une fois que les salles ont ré ouvertes (la première fois était le 19 mai pour le joli film français « Envole-moi« ).  J’ai beaucoup aimé  « Suprêmes » qui parle des débuts du groupe NTM. Qu’on n’aime ou pas le groupe, le film traite de sujets de sociétés et c’est vraiment intéressant. J’ai aussi beaucoup aimé « Bac nord » « La fracture« .

 

-En septembre, on a remis les pieds dans une salle de spectacle pour voir Romane Frayssinet (cadeau que j’avais reçu en janvier 2020!).

– Je suis allée aussi plusieurs fois au musée: l’exposition « colors etc » au Tri Postal en juin, la Piscine de Roubaix en octobre et l’institut du monde arabe en décembre.

 

– Et enfin, il y a ces moments avec la famille et les amis qui ne sont pas quantifiables: les sorties, restaurants, verres, journées, escapades… Merci les copains et merci aux nouveaux d’être entrés dans ma vie!

 

Bilan:

 J’ai passé globalement une très bonne année (surtout si on compare à 2020!). En avant 2022 et mes 35 ans!

Une réflexion sur “Bye bye 2021

  1. Notre journée à Disneyland restera évidemment un de mes meilleurs souvenirs de 2021 ! J’espère que dans ta rétrospective 2022 il y aura un week-end à Bordeaux 😉

Laisser un commentaire