3 jours à Chiang Mai

 La première étape de notre road trip thaïlandais fut Chiang Mai (qui signifie « ville nouvelle »). Elle se situe au Nord du pays. C’est mon coup de cœur du voyage: des temples magnifiques, de délicieux restaurants et une chouette ambiance.

 Pour se déplacer dans la ville, on a surtout utilisé nos pieds (et très rarement un tuk tuk).

 

 Que faire à Chiang Mai?

 

 – Admirer les temples! Ils sont impossibles à louper car il y en a environ 350 dans la ville. On n’en avait prévu aucun, on s’est promené dans la ville et on est entré au grès de nos envies. La plupart sont gratuits, les plus touristiques payants mais absolument pas chers.

50309668_337785446947058_4324922850348630016_n.jpg
Wat Chedi Luang

 Quelques règles sont à observer. Il faut avoir les bras et les genoux couverts. Avec la chaleur qu’il faisait, il m’était impossible de supporter un pantalon (même large), j’avais donc pris deux gros foulards: avec l’un je me faisais une jupe longue et l’autre était pour mes épaules. A l’entrée des temples, il faut se déchausser.

50570615_2090878044336802_1038637325417971712_n.jpg

 

 – Aller au Night Bazaar. Oui c’est hyper touristique et bruyant mais l’expérience vaut le coup. Si vous voulez acheter des souvenirs,  faites le ici car tout ce que nous avons vu par la suite était presque deux fois plus cher. Pas mal de bars avec une ambiance très agréable et des chanteurs qui mettent le feu.

 

 – Se faire masser. On nous l’avait dit: en Thaïlande, on peut se faire masser tous les jours tellement le prix est bas. Et pourtant on ne l’a fait que deux fois: la première les pieds (150 baht chacun pour 30 minutes), un pur bonheur et la seconde le dos (200 baht chacun pour 30 minutes). J’ai du écourter le massage car j’étais à deux doigts de m’évanouir et de vomir. J’ai un nœud dans le dos depuis des années. Le masseur essayait désespérément de l’enlever (ce qui est sympa bien sûr) mais je ne l’ai pas très bien supporté.

 

– Se rendre à Elephant Nature Park. Ici, on ne grimpe pas sur les animaux et on prend encore moins son bain avec. C’est un sanctuaire, un hôpital pour éléphants. Certains m’ont dit  que les Hommes devaient rester à leur place mais s’ils peuvent être soignés, il serait dommage de les laisser mourir dans d’atroces souffrances, non? Je respecte chaque avis bien sûr. Surtout que la plupart de ces bêtes sont là à cause des Hommes notamment en raison du braconnage. On avait visité un hôpital de tortues l’an dernier en Floride qui fonctionne dans le même style. Oui c’est payant, oui c’est touristique mais l’argent part pour les éléphants. Certains septiques me diront que nous ne sommes pas certains pour l’argent et je suis d’accord mais il en va de même pour les dons faits aux associations. Alors que faut-il faire? Arrêter de donner?

P1000516

Avec Rémi, on avait envie de voir des éléphants en Thaïlande et c’est la solution la plus saine qu’on ait trouvée.

P1000511

De façon plus concrète, il est conseillé de réserver en avance sur internet ,ce que nous avons fait deux mois avant. Un mini bus est venu nous chercher à notre hôtel et nous y a redéposés en milieu d’après-midi. Un déjeuner sous forme de buffet est compris.

P1000501

On a finalement peu interagi avec les éléphants et c’est très bien ainsi. On les a surtout observés de loin. Une belle expérience!

 

Visiter Chiang Mai a été un véritable bonheur. C’est une belle entrée en matière pour visiter le pays.

  Céline parle sur son blog de son expérience lors de sa visite des rizières de Ban Pa Pong Pieng  au départ de Chiang Mai et je dois dire que ça donne envie. Malheureusement nous n’avons pas eu le temps de le faire.

 

Si vous voulez savoir où manger sans gluten à Chiang Mai c’est par ici .

8 réflexions sur “3 jours à Chiang Mai

Laisser un commentaire